Réunie en session le 25 juillet 2017, la Commission Nationale de Coordination de l’Enseignement Supérieur (CNCES) s’est prononcée pour la reconnaissance de l’Université Mohammed VI Polytechnique. Cette décision vient couronner un processus, aussi riche que laborieux, que l’université a mené sans relâche afin de se faire reconnaître par l’Etat.

Les diplômes de l’Université Mohammed VI Polytechnique seront dorénavant jugés d’office équivalents à ceux délivrés par les universités étatiques.

Cette reconnaissance s’entend d’un satisfecit dont l’Etat a dûment gratifié l’Université Mohammed VI Polytechnique qui fait pleinement justice aux exigences de qualité, tant en infrastructures et équipements qu’en currucula et programmes de recherche.

Sise à Benguérir, au coeur de la Ville Verte, l’Université Mohammed VI Polytechnique associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique. Elle s’assigne d’emblée l’objectif de former des femmes et des hommes responsables, à même de mener des activités complexes et innovantes afin de relever les défis actuels et à venir de la société. Sa formation promeut une culture d’excellence à forte dominante scientifique, ouverte sur une grande tradition humaniste.

Le projet stratégique de l’Université Mohammed VI Polytechnique prend appui sur une vision, des missions et des valeurs visant à faire progresser glorieusement le Maroc et l’Afrique dans le 21e siècle.

A présent, l’Université compte à son actif trois établissements opérationnels, en l’occurrence l’école d’ingénieurs EMINES, l’école de management industriel, située à Benguérir, l’Africa Business School (ABS), basée à Casablanca et la Faculté de Gouvernance, d’Economie et de Sciences Sociales (FGSES) sise à Rabat.

Conformément à la stratégie de l’Université, soigneusement confectionnée par un aréopage d’experts de renommée incontestable, d’autres établissements rattachés verront le jour dont notamment l’ESAFE, l’école des sciences de l’agriculture et de la fertilisation, et ce dans le but de couvrir maints domaines jugés essentiels au développement du Maroc et du continent africain. Il s’agit, entre autres, des mines, de la chimie, des fertilisants, du génie environnemental et des énergies renouvelables.

top

Register

Create an Account
Create an Account Back to login/register